On connaît tous qui est Astérix le gaulois, que l’on vienne de la précédente ou de la nouvelle génération. Cependant, connaissez-vous, à qui nous le devons. Et bien nous allons vous éclairer.

Un aide-comptable

Cela semble assez difficile à croire, mais on doit bel et bien toutes les œuvres concernant Astérix, à un aide-comptable, qui s’est reconverti dans le dessin. Un Parisien né le 14 août 1926, René Goscinny décide à seulement 19 ans, de se lancer dans la conquête de l’Amérique, et se fixait comme but, d’arriver à se faire embaucher par Walt Disney. Évidemment, sa vie n’est pas un conte de fée, car il se retrouve très vite au chômage, jusqu’à ce moment fatidique, où il fait la connaissance de la bande de MAD, in extrémis. Notamment, Harvey Kurtzman, Will Elder et Jack Davis, et c’est là que son aventure commence.

Un CV bien chargé

Suite à son succès avec le magazine Mad, Goscinny continue sa route et dirige une agence belge à Paris en 1951, la World Press. C’est par le biais de ce poste qu’il fait la connaissance de Morris, Jean Michel Charlier et Albert Uderzo, qui ne sont autres que les grands auteurs du moment. En 1956, après une altercation avec la direction de World Press, il décide de se ranger au côté de Charlier et Uderzo, suivi par Jean Hébard, pour lancer leur agence de presse Edifrance.
Il a fallu attendre en 1959 pour que l’agence lance son premier hebdomadaire, et c’est ainsi qu’à commencer l’histoire d’amour entre Astérix et les français tout d’abord, puis, Astérix et le monde.

Asterix-romain